SACRAMENTO : LATINO MONDIAL

13 mars 2020 Article lu 2260 fois
SACRAMENTO : LATINO MONDIAL

Né en Équateur en 1992, Fernando Vera Zambrano connait une enfance difficile, sans cadre familial et stabilité économique. C’est à l’âge de 10 ans qu’il quitte son pays pour rejoindre Paris, en France, un eldorado dont il rêve pour oublier une vie marquée par les coups durs et le manque de repères. Ici, Fernando apprend le Français en quelques mois, se familiarise avec les coutumes locales et tente par tous les moyens de s’intégrer à un pays qui lui offre une seconde chance, celle de se construire la vie dont il rêve. Il se prend de passion pour le Football, mais une blessure grave à l’hospitalisation longue met fin à son rêve, à l’âge de 13 ans seulement. C’est alors qu’il se réfugie dans l’art, d’abord dans l’écriture, sur un vulgaire cahier de texte, sur lequel il griffonne tantôt en Espagnol, tantôt en Français, des mots retraçant son passé difficile, sa rage de s’en sortir et son optimisme sans faille.

Naturellement, il se tourne dès lors vers la musique afin d’offrir à ses mots une nouvelle envergure, une dimension différente. Il se crée alors un univers riche d’influences diverses mêlant une base latino, en référence à ses origines, à un emballage entre pop et rap, agrémenté de textes basés sur la motivation et le surpassement de soi-même, mettant en avant cette foi inébranlable qui l’a de nombreuses fois sauvé du pire : SACRAMENTO est né.

En 2018, après de nombreuses petites productions, il réalise son premier single, intitulé « PamPamPam ». Après un accueil enthousiaste du public et l’opportunité d’interpréter son titre au Zenith de Paris en première partie de Nicky Jam, SACRAMENTO poursuit avec la production de « Mi amor », un deuxième single qui lui permet de se construire une base fan fidèle et de donner des showcases à l’étranger, comme à Barcelone en Espagne où son style mélant Latino et AfroTrap rencontre un franc succès. Il répondra également à l’invitation de prestigieux clubs Parisiens comme le Medelin ou le Réservoir. Fort de ses deux premières expériences à haut niveau, l’artiste revient ce 14 février sur le devant de la scène avec le single « Bébé » interprété en Espagnol et Français. Un jour qui n’a sans aucune doute pas été choisi par hasard…