Rohff sort de son silence dans le magazine Entrevue !

7 mai 2015 Article lu 24924 fois
Rohff sort de son silence dans le magazine Entrevue !

Il aura fallu attendre un peu plus d’un an avant que Rohff s’exprime à nouveau dans les médias. Après un long silence causé par l’incident de la boutique Ünkut le 21 avril 2014, le rappeur du 9.4 a fini par renouer avec la presse comme en témoigne sa récente interview publiée dans le N°273 du magazine Entrevue paru en kiosque ces derniers jours.

Dans cet entretien, Rohff se livre sur son nouvel album Surnaturel qui sortira prochainement et dont le clip Suge Knight, nouvel extrait du projet, a été dévoilé cette semaine. Ce n’est pas tout. Le Vitriot revient également sur les raisons pour lesquelles il n’est plus apparu dans les médias ces derniers mois ainsi que sur son parcours dans le Rap Français et dans la vie.

En premier lieu, que les fans se rassurent. Rohff est en train d’achever Surnaturel, son huitième opus solo qui ne tardera pas à voir le jour. À ce sujet, le MC se veut confiant : “Je suis en forme ! Je fais du sport tous les jours ! Des gens mal intentionnés m’attendent au tournant. Je dois être prêt ! Quand j’enregistre un album, je me donne toujours à 200%. Mon but est de mettre toute mon expérience au profit de ce huitième opus (…) C’est un album qui a trait à tout ce qui est apparent et visible sur terre. Je suis fasciné par la nature humaine. Tout ne tourne pas qu’autour de ma petite personne. Cela se traduira, en substance, par des chansons aux thèmes extrêmements variés” confie-t-il confirmant ainsi le retour de Rohff à ses fondamentaux.

Même si l’affaire de la boutique Ünkut est toujours en instruction et que Rohff a l’interdiction de s’exprimer sur les faits, l’artiste a accepté d’aborder le “lynchage médiatique” qu’il a subi à cette occasion. “Ça m’a paru disproportionné. En leur temps, les rockeurs ont connu des déboires avec la justice bien plus graves et consommé les pires drogues, sans pour autant attirer exagérément l’attention des médias. La différence c’est que moi, je suis noir” explique-t-il avant de justificer son silence dans les médias. “Dans l’intérêt de ma défense et par compassion pour la victime, il est préférable que je m’abstienne de tout commentaire inutile. Je décline les innombrables invitations dans les talk-shows. Je ne sais que trop bien que mes hôtes ne pourront pas s’empêcher de me provoquer sur le sujet. Or je n’éprouve aucun besoin de me justifier dans les médias. Je ne dois de comptes qu’à la justice ! Loin de moi la volonté de me porter en victime. J’assume tout !” Puis il précise également qu’il doit sa liberté sous caution au joueur de football Samuel Eto’o. “Samuel est un ami très cher. il a appris la nouvelle depuis le Brésil. Il a aussitôt réglé la caution en espèces afin de m’éviter de passer un week-end de plus à la maison d’arrêt de Fresnes. C’est un homme de coeur !” reconnaît le rappeur de 38 ans en tout gratitude.

Au-delà de ça, Rohff revient sur sa manière d’aborder le succès. “Sur le plan musical, je n’ai jamais eu besoin de clasher pour exister. Mes albums parlent pour moi ! (…) Je refuse d’entrer dans le moule du star-system. Je me suis promis de ne jamais devenir un vulgaire people. Je suis Trop vrai pour eux (…) Ils feront toujours passer les gentils rappeurs lisses et contrôlables avant les pures talents des quartiers. Je sais de quoi je parle. Le meilleur juge du rap est la rue…”.


Rohff : On fait ce qu'on veut, on dis ce qu'on… par sinoxprod