Booba : J’ai enterré mes 20 ans dans une cellule ! (INTERVIEW)

30 octobre 2014 Article lu 22 777 fois
Booba : J’ai enterré mes 20 ans dans une cellule ! (INTERVIEW)

Le bad boy du rap français aux millions d’albums vendus lance sa première fragrance, Ünkut, du nom de sa marque de vêtements. Il répond à l’interview Loto de L’Express.

10. Y a-t-il des rencontres que vous auriez aimé faire?
Je n’ai vu qu’une seule fois ma grand-mère paternelle, sénégalaise. J’avais 10 ans, j’aurais aimé la revoir. Une fois ne suffit pas.
9. Si vous étiez quelqu’un d’autre, vous seriez…
Bob Marley, pour son talent, sa sincérité, sa musique intemporelle et universelle… Ses chansons m’accompagnent partout, surtout Redemption Song. J’adopterais son style de vie, mais je ne taperais pas dans le ballon, car c’est ce qui l’a tué !
23. Qu’avez-vous fait de vos 20 ans?
Je les ai enterrés dans une cellule. [NDLR : Booba a fait de la prison pour vol.]
45. Ce que vos parents vous ont transmis et dont vous êtes fier?
Ma mère, qui m’a élevé seule, m’a inculqué le respect de l’autre. Je m’efforce de ne jamais faire de tort à personne. Par contre, si quelqu’un me cherche, je suis là.
7. Avez-vous le blues du dimanche soir?
Seulement quand je suis en France [NDLR : il réside à Miami]. Tout est fermé, c’est la déprime. J’ouvre une boîte de conserve, je regarde le film du soir et je fume pour oublier. Du coup, j’adore le lundi, car la vie reprend.
15. Plutôt NTM, ou IAM?
J’ai un penchant pour les premiers, ils sont plus hardcore et parisiens, comme moi. Mais je ne crache pas sur IAM. Je les ai vus en concert dans une cité à Nice, je devais avoir 13 ans. A la fin, je suis monté sur scène, et l’un des membres d’IAM, Shurik’n, m’a dédicacé mon tee-shirt. C’est la première fois que je raconte cette anecdote.
54. Si vous exerciez un autre métier…
Sportif de haut niveau -pas footballeur, car je suis nul, mais boxeur, comme Mike Tyson. J’aime les sports de contact. J’ai déjà combattu deux fois en amateur, je peux vous dire qu’après le premier match je faisais moins le malin. J’ai besoin de me mettre en danger, j’aime les grosses voitures et la vitesse.
3. Une chanson d’amour est-elle forcément triste?
Non, je pourrais écrire un texte d’amour sur ma fille de 8 mois, Luna, raconter qu’elle est la prunelle de mes yeux, etc. Mais je ne le ferai pas. Ma chanson d’amour préférée reste Mistral gagnant, de Renaud. Quand je l’écoute, j’ai l’impression d’être à côté de lui. Ce mec est à vif.
38. Votre vie est adaptée au cinéma. Qui tient le rôle?
J’aurais aimé que ce soit Tupac [NDLR : rappeur américain assassiné en 1996], pour son esprit rebelle. C’était une grande gueule, comme moi. Alors, pourquoi pas Denzel Washington ? [Rires.]
La question complémentaire: pourquoi un flacon de parfum en forme de grenade?
L’idée m’est venue par hasard, et puis je me suis souvenu que j’avais écrit, pour Taxi 3, la chanson Les Rues de ma vie, où je disais : « Je suis du parfum dans une grenade. »

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/musique/booba-j-ai-enterre-mes-20-ans-dans-une-cellule_1616346.html#pkjm67BgCvXPa1KY.99